Heures de travail: Lun - Sam : 8:30 am à 7:00 pm
+(212) (0) 700 7000 40
Appelez-nous à tout moment
web@success-travelandevents.com
Écrivez-nous à tout moment!
Office Center
Parc El Yasmine, n°13,
Marrakech Médina (AR) – Maroc

My Shopping Cart

My Shopping Cart

My Shopping Cart

Les jardins de la Ménara, l’incontournable havre de paix à Marrakech

Accueil - Culture - Les jardins de la Ménara, l’incontournable havre de paix à Marrakech

Les jardins de la Ménara, l’incontournable havre de paix à Marrakech

La Ménara est une étape incontournable dans le circuit touristique à Marrakech. Les touristes et les Marrakchis viennent flâner autour du grand bassin rectangulaire qui fait la renommée de la ville ocre.



Les jardins de la Ménara et le grand bassin qui trône au centre sont très

connus à Marrakech. Le lieu représente un passage privilégié dans les circuits touristiques et l’un des endroits les plus visités dans la ville ocre.

L’oliveraie antique est cultivée, irriguée grâce à un bassin rectangulaire. Ce dernier est alimenté depuis plus de 700 ans par une canalisation provenant directement des montagnes situées à une trentaine de kilomètres de Marrakech. Le parc est un lieu de prédilection pour effectuer de longues promenades en famille, ou bien des balades romantiques en amoureux. Le moment à privilégier pour s’y aventurer est sans aucun doute au coucher de soleil. Le bassin au reflets bleutés et le pavillon à la toiture pyramidale ornée de tuiles vertes offrent une vue imprenable sur les cimes enneigées de l’Atlas. L’occasion rêvée de prendre des clichés de votre passage à Marrakech.

De plus, le jardin est un véritable havre de paix, loin du bourdonnement incessant de la ville ocre. Le calme et la sérénité sont au rendez-vous. Lors des pics de chaleur que connaît fréquemment la ville, la fraicheur du jardin vous apaisera.

La Ménara offre une vue imprenable sur les montagnes enneigées de l'Atlas. / Ph. DRLa Ménara offre une vue imprenable sur les montagnes enneigées de l’Atlas. 

Les sources divergent quant à la période de construction du pavillon saadien. Certains disent qu’au XVIe siècle le sultan Abderrahmane Ibn Hicham avait choisi d’installer son palais d’été à la Ménara, construisant ainsi une demeure avec un superbe toit en forme de pyramide verte. D’autres par contre, situent la construction du pavillon au 19ème siècle.

Lors du coucher de soleil, la Ménara se pare des plus belles couleurs. / Ph. FlickrLors du coucher de soleil, la Ménara se pare des plus belles couleurs. / Ph. Flickr

Moulay Ismaïl, l’amoureux éconduit

Selon la légende, les jardins de la Ménara auraient été témoin de l’amour malheureux du sultan Moulay Ismail pour la fille de Louis XIV, lit-on dans le livre «Marrakech, demeures et jardins secrets» de Narjess Ghachem-Benkirane et Philipe Saharoff. Le sultan correspondait régulièrement avec le roi soleil. Moulay Ismail, grand amateur d’art, reçoit un tableau représentant la famille royale envoyé par Louis XIV.

«Le redoutable sultan marocain, émerveillé par la beauté de la princesse de Conti, dépêcha sur-le-champ son ambassadeur, le corsaire Ben Aïcha, chargé de magnifiques présents, pour transmettre la demande en mariage de son souverain au roi français. Hélas ! Les négociations par deux fois menées, échouèrent. L’amoureux éconduit retourna pour la dernière fois à la Ménara faire planter deux cyprès, symbole de son impossible et inaccessible amour», relate l’ouvrage dédié à Marrakech. Les jardins resteront depuis un lieu au romantisme exacerbé surtout si l’on s’y rend juste avant le coucher de soleil.

 

Share: